Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Films

- Alien : Le Huitième Passager -

Article rédigé par Sowilo le 15/05/2016 à 23:32

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Séance de rattrapage pour ceux qui se serait passé d’un classique. Si vous cherchez un film pour des gens qui n’ont pas trop l’habitude de se faire peur devant leur télé et que vous ne voulez pas pour autant leur servir un fond de tiroir débile, j’aimerais que vous n’oubliez pas le bon vieux Alien, qui a toujours du mal à prendre de vrais rides.

Réalisateur : Ridley Scott

Cast : Sigourney Weaver, Ian Holm, Tom Skerritt…

En 1977, Hollywood venait de convertir d’un seul coup monsieur tout le monde à la science-fiction, grâce à une histoire aux relents arthuriens mêlant des chevaliers, des princesses à sauver, des robots, des vaisseaux spatiaux et des combats au néon. La suite, arlésienne de la grandiloquence mystico spatiale, devait être l’adaptation de Dune par Jodoroski, qui ne verra jamais le jour. L’envie de surfer tout de même sur la vague interstellaire décidera alors Hollywood à donner sa chance à un autre projet, impliquant plusieurs artisans du Dune avorté. Si l’espace des Jedi faisait rêver, celui d’Alien compte bien vous ramener à l’état de simple petit humain face à l’infini. En ce temps-là, on savait viser large dans le cinéma américain. Quand on s’était mis en tête de foutre la trouille à tout le monde, on s’y prenait avec sérieux, on se réappropriait les codes de la série B ou du film de genre pour en faire quelque chose de fouillé. Aujourd’hui encore, Alien reste pour moi un classique incontournable.

La première moitié du film a quelque chose de lovecraftien. On y découvre les 7 passagers du vaisseau commercial le Nostromo, de retour d’une lointaine mission indéfinie, au réveil de leur sommeil artificiel contrôlé par Maman, l’ordinateur de bord. Ils découvrent pourtant que la Terre est encore loin et que Maman les a réveillé parce qu’elle capte un message audio d’origine inconnu qui se répète. Leurs appels encore relativement serins vers la Terre partent dans l’espace vide et glacé, d’où le spectateur comprend qu’on ne leur répondra jamais. Leur solitude, sans être évoquée, s’installe déjà. Un rappel d’une close à la con de leur contrat les obligeant à se renseigner en cas de contact avec une forme de vie inconnue, et les voilà forcés d’atterrir sur cette caillasse de l’espace sans intérêt, d’où provient pourtant le message.
Un moment, les humains cartésiens seront les explorateurs aliens d’un monde ancien et mort qui les dépasse, qu’ils ne peuvent qu’observer sans tout comprendre. Leur retour vers le Nostromo sera précipité par une petite bête parasite bien vivante, accroché au malheureux Kane. Voilà que l’inconnu se débrouille ainsi pour entrer dans leur propre vaisseau, d’où les hommes continueront à l’étudier, allant de surprise en surprise, mais déjà bien incapable d’agir sur quoi que ce soit. Jusqu’à la fameuse scène du repas, à peu près le seul moment visuellement gore du film, qui nous file un vilain coup avant d’attaquer la seconde partie.

preview
Bien qu’hébété, l’équipage tente de garder la tête froide et s’organise pour foutre dehors sans procès leur squatteur alien. Bien entendu le rapport chasseur/chassé s’inversera petit à petit…

Alien n’aurait pu être qu’un vulgaire slasher dans un vaisseau spatial, mais avec cette première partie, ses personnages crédibles et son antagoniste si original, on n’y voit que du feu, Ou presque. On aura quand-même droit à un gros débile qui fait un groupe de 1 (CF. le sketch les films d’horreurs de Bigard) en miaulant pour attirer le chat, ou à un passage en tenue très décontracté pour le principal personnage féminin avant son duel avec la bête. Quoique, sur ce dernier point, la nature du monstre en question et sa symbolique peut à mon avis justifier la mise en avant, un peu complaisante, de la féminité de sa prochaine cible.

preview

L’Alien, parlons-en, même si justement le film n’en parle qu’avec parcimonie. Rapidement après sa découverte, l’équipage semble tomber tacitement d’accord pour dire que la seule chose à étudier à son sujet, c’est comment le tuer. Le comportement soi-disant scientifique de Ash n’intéresse réellement personne et Replay y voit même immédiatement une attitude un peu malsaine. On ne peut décemment s’intéresser à cette chose que pour apprendre à lui faire face. Encore une fois, on retrouve quelque chose de Lovecraft dans cette façon de penser. Il faut dire que la bestiole n’attire vraiment pas la curiosité. On est habitué à voir les petits humains rejetés au bas de la chaîne alimentaire dans les films de monstre, repassés à l’état de quatre heures pour des créatures plus voraces qu’eux. Mais là, la promesse est de servir d’hôte pour la reproduction d’une espèce qui, donc, entre dans la catégorie des parasitoïde. Bien sûr, l’Alien ne se contente pas d’appartenir à cette catégorie dégueulasse du règne animal, on lui a intégré toute sorte d’autres caractéristiques tout aussi ragoutantes.

Cependant, Alien n’est pas un film de monstre qui se focalise sur sa créature, il la cache habilement dès que les présentations sont faites. Ce qu’on a à observer, c’est comment un groupe de gens complémentaires, compétents, confiants, perdent petit à petit tout contrôle sur leur environnement, et sont déconstruits pas à pas, couche par couche. Ils sont d’ailleurs déjà totalement soumis à Maman dès le début. Leur humanité, ils ont déjà commencés à la céder à la Compagnie avant le film, sans le savoir. Puis c’est l’espace qui ne répond plus, la planète voisine qui devient dangereuse, puis le vaisseau, etc. Et finalement, qu’est-ce qui peut tenir tête à cette espèce de cochonnerie phallocrate d’une autre planète ? Hein ?

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.831.929 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

10 Cloverfield Lane

Article publié le samedi 17 décembre 2016 à 18:52

Par : Sowilo

cover
views
2188
likes
2
comments

10 Cloverfield Lane est un coup de maître marketing pour un divertissement qui en vaut la peine. Le titre est peut-être juste une adresse, ou une référence à un film de 2008 du même producteur, J.J. Abrams, ou les deux à la fois. En tout cas, avoir vu Cloverfield n’est pas un impératif pour voir 10 Cloverfield Lane. Parce que ce n’est pas lié ? Parce que c’est lié mais indépendant ? Franchement, peu importe, ce sont juste des questions qui vont encore un peu plus vous faire des nœuds au cerveau pendant ce bon petit thriller ! Abrams a juste...

Lire la suite...

Nos plus belles vacances

Article publié le vendredi 11 juillet 2014 à 22:10

Par : Culturemania

cover
views
5285
likes
0
comments

Si vous êtes condamnés à Paris pour l'été, ou que vous avez décidé d'y passer vos vacances (mhum le métro l'été, la sueur, on va se régaler!), alors vous allez avoir besoin de ce genre de film. Vous me direz oui, y'a bientôt Paris-plage, y'a les parcs, les bois, les rues, et bla et bla et bla. Tout cela tombe à l'eau à cause d'elle justement. Et bien oui, il pleut et en plus, il fait froid. Alors copain, allume ta télé et regarde la comédie de Philippe Lellouche, car cette comédie, oh qu'elle es...

Lire la suite...

Un singe en hiver

Article publié le samedi 21 juin 2014 à 00:58

Par : Culturemania

cover
views
4616
likes
4
comments

Juin 44, la guerre est sur le point de se terminer, et à Tigreville en Normandie, une chose invraisemblable va se produire. Hitler va passer dire coucou ? Non, mais Albert Quentin, patron de la Stella, va promettre à sa femme Suzanne, que si leur auberge résiste aux bombardements, il ne boira plus une seule goutte d'alcool. Pari tenu ?

Lire la suite...

Killer Joe

Article publié le vendredi 28 novembre 2014 à 21:41

Par : Culturemania

cover
views
2673
likes
0
comments

Joe tue, car Joe est un tueur. C'est un homme qui simplement fait son métier. Il faut payer d'avance par contre, Joe est assez tatillon sur ce point. On ne négocie pas cette condition. Tu fais appel à un tueur souviens-toi, tu ne demande pas à ton voisin de laver ta bagnole. Un jour de pluie, Chris va faire appel à Joe. Sauf que Chris n'a pas un rond en poche. Certains disaient : la vérité est ailleurs. Ici on dira plutôt : la solution est ailleurs.

Lire la suite...

Massacre à la tronçonneuse

Article publié le vendredi 02 janvier 2015 à 23:12

Par : Culturemania

cover
views
4441
likes
3
comments

The film which you are about to see is an account of the tragedy which befell a group of five youths, in particular Sally Hardesty and her invalid brother, Franklin. It is all the more tragic in that they were young. But, had they lived very, very long lives, they could not have expected nor would they have wished to see as much of t...

Lire la suite...

119 jours : Les Survivants de l'Océan

Article publié le samedi 06 août 2016 à 14:02

Par : Culturemania

cover
views
13654
likes
19
comments

Connaissez-vous l'histoire du Rose-Noëlle ? Moi non plus, jusqu'à hier en tout cas. Tout d'abord, c'est une histoire vraie et qu'on le veuille ou non, on ne regarde pas un film de la même manière en le sachant, même si parfois, ce n'est que pure manipulation. Mais pas là. L'histoire nous vient de l'autre côté du monde, la Nouvelle-Zélande. C'est l'h...

Lire la suite...

The Art of the Steal

Article publié le dimanche 13 juillet 2014 à 14:30

Par : Culturemania

cover
views
3059
likes
0
comments

Si vous aimez les films de braquage, vous allez aimez The Art of the Steal. Je parle de film à la Snatch, Braquage à l'anglaise ou Ocean Eleven's, ce genre de film ou des brigands assez intelligents mettent au point une stratégie brillante, mais qui va se faire doubler par une autre stratégie qui l'est encore plus, et qui nous sera résumée dans les deux dernières minutes du film.

Lire la suite...

Mister Babadook

Article publié le dimanche 30 novembre 2014 à 21:14

Par : Culturemania

cover
views
3741
likes
2
comments

Un mot un regard ne suffiront pas. Le Babadook jamais ne partira. Si tu es un enfant avisé et que tu sais ouvrir les yeux, tu te feras un ami bien singulier, un ami pour nous deux. Mister Babadook, c'est bien lui, et son livre, le voici. Un sourd grondement puis trois coups, BABABA Dook ! Dook ! Dook ! Tu peux être ...

Lire la suite...

La famille Bélier

Article publié le jeudi 01 janvier 2015 à 20:08

Par : Culturemania

cover
views
3708
likes
1
comments

Je m'appelle Paula Bélier, comme le bélier. Je sors tout juste de la séance alors je vais essayer de mettre de l'ordre dans mes idées. Il était présenté comme le nouveau Intouchable, comme s'il suffisait de mettre un handicap dans un film pour en faire un futur nominé des Césars. Bien peu n'en faut si vous voulez mon avis. Même si je trouve que le cinéma décide soudainement de...

Lire la suite...

Polytechnique

Article publié le vendredi 02 octobre 2015 à 23:44

Par : Culturemania

cover
views
2662
likes
1
comments

On pourrait croire que ce film va vanter les mérites de cette école alors qu'il va revenir sur les sombres événements de l'année 1989. Vous allez finir par croire que je voue un culte à la mort et aux atrocités et vous aurez sûrement raison. Tout cela me passionne. Si on parle très souvent des tueries de masse aux Etats-Unis comme à Columbine, Aurora, ou tout récemment Roseburg, on se souvient b...

Lire la suite...

Everest

Article publié le dimanche 01 novembre 2015 à 19:00

Par : Culturemania

cover
views
4738
likes
4
comments

Le 10 mai 1996 se produisit l'un des plus gros accidents de cette folie qu'est l'ascension du mont Everest. Pourquoi s'obstiner à rejoindre un lieu où nous ne sommes évidement pas les bienvenus ? Ce n'est bien sûr pas l'avis de Scott Ficher et Rob Hall. Ces deux grand gaillards sont des alpinistes membres d'agences permettant à des clients de venir consommer la montagne pour se prouver je ne sais quelle absurdité à...

Lire la suite...

Gone Girl

Article publié le mercredi 29 octobre 2014 à 17:38

Par : Culturemania

cover
views
2487
likes
0
comments

Gone Girl, enfin je vais te voir. J’étais jusque-là persuadé que c’était ce fameux film sur l’engagement du mariage tiré d’une nouvelle de Stephen King. J’ai réalisé ensuite que je faisais erreur et que je confondais avec A Good Marriage qui n’est pas encore sortit. Mais le film en lui-même aurait dû me mettre la puce à l’oreille lorsque j’ai vu le fin fond de l’intérieur de son slip. Ca, du Stephen King ?? J’en doutais, et j’avais raison !

Lire la suite...

Les Valeurs de la Famille Addams

Article publié le mercredi 04 mars 2015 à 23:06

Par : Culturemania

cover
views
7461
likes
0
comments

Tadadadan clac clac, Tadadadan clac clac, Tadadadan, Tadadadan, Tadadadan... clac clac. Bon vous avez reconnu cette fois-ci j'espère ! De retour dans la lugubre et fascinante demeure de la Famille Addams. Il y a des films comme ça qui ont le pouvoir de conclure une journée de merde en la transformant en bon souvenir. Rajoutez quelques madeleines trempées dans de la crème au chocolat, et alors là !

Lire la suite...

Instinct de survie - The Shallows

Article publié le lundi 19 septembre 2016 à 23:11

Par : Culturemania

cover
views
3017
likes
1
comments

En voilà une sacrée surprise. Quand on pense aux films avec des requins tueurs, on pense forcément à des nanars. Des films poisseux avec une histoire bidon, une image sale et un requin en carton-pâte fait par des enfants attardés d'une maternelle spécialisée. En voyant l'affiche de celui-ci, on se dit qu'il ne suffit pas d'une fille en bikini, d'une eau turquoise et d'un bout de rocher pour faire un bon film de requin. Et bien si.

Lire la suite...

Tusk

Article publié le lundi 09 février 2015 à 20:44

Par : Culturemania

cover
views
3566
likes
0
comments

Laissez-moi vous raconter l'histoire d'un vieil homme. Ce vieil homme s'est donné de nombreux noms, mais nous le connaîtrons en tant que Howard Howe. C'est un homme handicapé en fauteuil qui vit dans un immense manoir perdu dans une province du Canada appelée ByFrost. Il est peut-être âgé, mais il a eu une sacrée vie, et il est prêt à nous raconter toutes ses nombreuses aventures par le me...

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.