Accueil
Espace redaction
S'inscrire
Nous contacter
Les auteurs
A propos
Un article au hasard

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Films

- Captain Fantastic -

Article rédigé par Culturemania le 16/10/2016 à 22:47

Informations

  • Date de sortie : mercredi 12 octobre 2016
Un autre monde est possible. Ou plutôt, une autre façon d'y vivre existe. C'est tout à fait encré dans notre époque à force de compréhension de celle-ci. Et oui, notre mode de vie ne nous convient plus. Trop de tout, trop de choses stupides et inutiles. On achète, on jette, on méprise et on commence à bien le réaliser. Alors aujourd'hui, c'est la discussion qui revient sans arrêt : que faire quand on sera plus grand ? Se tirer des villes, rejoindre un éco-village ou lancer soi-même une initiative vouée à retrouver un mode de vie simple et intelligent ? Car non, ce dans quoi nous baignons tous les jours n'a rien d'intelligent.

Réalisateur : Matt Ross

Cast : Viggo Mortensen, Frank Langella, George Mackay, Shree Crooks...

Nationalité : Américaine

Tout commence par un daim. La pauvre bête se ballade tranquillement dans la forêt à la recherche de nourriture. Ce qu'elle ignore, c'est qu'elle est elle-même la proie de celui qui va en faire sa propre nourriture. Slash ! Un gamin haut comme trois pommes tue l'herbivore de quelques coups de couteau bien amenés. Ce sera la viande du soir. De mémoire, je crois que cette fois, c'est Bo qui s'en est chargé.

On s'habille quand on mange s'il te plait.

Les prénoms des enfants sont uniques, inventés par les parents. Bo, Vespyr, Rellian, Zaja, Nai. Ils vivent tous en forêt dans une sorte de super cabane dans les bois. Ben le père s'occupe de tout le monde car la mère de la famille est à l'hosto. On voit de suite que tout ceci n'a rien à voir avec quelques hippies plein de fric qui se paient un délire minable de nature. Non non, l'organisation, le savoir et la culture règne en maître sur les lieux. Les enfants, même les plus petits, savent désosser un animal, faire des habits avec la peau, reconnaître les plantes toxiques et les comestibles, se repérer et toutes les choses nécessaires à la survie hors de villes où chacun d'entre nous est devenu incapable de faire toutes ces choses. Mais pas seulement. Ben les entraîne aussi au combat et à entretenir leur condition physique. Et puis c'est le temps des livres, de l'école à la maison et de la musique. Les petits apprennent la construction des sociétés, connaissent les articles de la Déclaration des droits de l'homme et savent l'expliquer avec leurs mots.
Ils sont aussi calés en mathématique, en physique, en étude du cosmos et en langues étrangères. C'est assez fou. La preuve que toute ceci n'est pas une plaisanterie : Bo le grand frère a été accepté par Oxford, Standford, Princeton, le MIT et toutes les autres universités formant le gratin de demain. Mais voilà, la mère de la famille meurt et Ben va devoir amener tout le monde à la rencontre de la vie des autres terriens, foutus consommateurs ignares et obèse. Et ça va commencer à être drôle, surtout lorsqu'ils vont se faire arrêter par le flic et s'en débarrasser en se faisant passer pour une famille de fanatiques religieux. Et puis ils vont découvrir que Nike (enfait Niké) n'est pas que le nom d'une déesse grecque. Et aussi qu'un poulet rôti peut arriver sur une table sans avoir eu besoin de sortir sa hache ou son couteau pour le tuer. C'est toujours plus facile à manger qu'à tuer.

- Pourquoi en s'en va ?
- Parce qu'ils n'ont pas de vrai nourriture sur leur menu.
preview
preview
On ne déteste pas papi et mamie, mais le reste de leur tribu sont des capitalistes fascistes.

Mais ça va merder avec la belle-famille qui va vouloir récupérer les gosses en accusant Ben de maltraitance.Et là, deux fins sont possibles. Celle où les gamins et Ben vont se tirer de là, retourner à leur vie et améliorer leur rendement de confitures, cultures et élevages. Et celui où Ben va devoir donner la garde de ses supers mioches à leurs grand-parents. L'utopie contre le modèle actuel. Et alors j'ai regardé un peu les avis sur le net, je n'ai rien trouvé de spécial. Mais je pense que les deux fins sont en fait montrées dans le film. Alors attention, je vais spoiler donc stoppez la lecture ici si vous n'avez pas vu le film. Autrement, voyons ça de près.
Il y a cette scène où Ben conduit le bus en laissant les gosses chez les vioques. Il s'arrête dans une station-service, se rase la barbe et repars. La nuit tombe, il s'arrête au bord de la route, allume un feu et attend. Et là, les gosses sortent du bus, comme depuis un sous-plancher et retrouvent leurs père. De là, ils vont enfin incinérer leur mère selon ses volontés et retourne vivre dans leur milieu. Il faut compléter la mission comme ils disent.
Mais voilà, on peut se dire aussi que à partir de là, c'est le début de la fable que l'on voudrait voir bien se terminer et que tout ce qui va suivre se passe dans la tête de Ben. Moi j'aime bien croire que les gamins se sont planqués dans le bus pour fuir de chez leurs grand-parents avant de faire la surprise à leur père. Et enfin la quiétude.

preview
preview

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Haaaaa! J'ai beaucoup aimé ce film! Effectivement, le thème d'être ou ne pas être de cette société, et jusqu'à quel point... C'est un sujet qui est d'actualité pour beaucoup (et de plus en plus!!!) de gens. Et moi qui suis éducatrice, ça me parle, ça me parle tellement! Comment faire en sorte que les enfants (nos enfants!) trouvent un chemin qui sera épanouissant pour eux, un chemin qui a du sens, le chemin de la vie et non de la fucking consommation, de la fucking concurrence, de la fucking haine, et de cette société pourrie qui a perdu tellement de sens que personne ne s'y retrouve. L'argent, mais ça se mange? Bref, on voit les choix de ces parents. On en voit le positif, on en voit le négatif et on voit plusieurs vécus à travers les enfants qui sont tous vraiment différents les uns des autres. On voit les espoirs, on voit les limites. Le chemin de cette famille est très particulier, et ne laisse pas indifférent. Et puis, y'a des passages très drôle (notamment le passage sur l'explication sexuelle dans un bus... mouahahah!) et des passages très triste. (J'avoue, je crois que j'ai pleuré plusieurs fois. Mais on a qu'à mettre ça sous le compte des hormones de grossesse, puisque je l'ai regardé toute ronde.) J'ai recommandé ce film à plusieurs de mes z'ami-e-s. Je vous le recommande aussi!^^

Ecrit par Nana Scleunrk le lundi 11 septembre 2017 à 16:45

Poster un commentaire :

Culturemania, c'est:

500 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-nous !

Culturemania, c'est:

1.131.479 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

Autres articles du même genre :

Scooby Doo : Aventures en Transylvanie

Article publié le dimanche 16 novembre 2014 à 21:21

Par :

Si je vous dit Véra, Fred, Daphné et Sammy, vous savez tout de suite de quoi je veux parler. Oui, surtout que vous avez je l'espère lu le titre avant de lire cette introduction, autrement, vous êtes une personne bien étrange, et donc extrêmement bienvenue ici. Car oui, je parle bien des 4 supers amis de Scooby, le chien le plus bouffeur et le plus peureux de l'ouest ! Cette fois-ci, ils vont aller directement dans le lieu préféré des fantômes : un château de Transylvanie !

Lire la suite...

Snow Therapy

Article publié le mercredi 08 avril 2015 à 08:23

Par :

Une tragi-comédie familiale ? Pourquoi pas, ça résume bien ce film extrêmement bizarre et surpuissant. C'est l'histoire d'une famille parfaitement suédoise et parfaitement normale qui vient passer quelques jours de vacance dans une station de ski des Alpes Françaises. Il va se passer une truc ahurissant. Parce que lorsque Les Quatre Saisons de Vivaldi résonnent dans les montagnes, il peut arriver n'importe quoi.

Lire la suite...

The Art of the Steal

Article publié le dimanche 13 juillet 2014 à 14:30

Par :

Si vous aimez les films de braquage, vous allez aimez The Art of the Steal. Je parle de film à la Snatch, Braquage à l'anglaise ou Ocean Eleven's, ce genre de film ou des brigands assez intelligents mettent au point une stratégie brillante, mais qui va se faire doubler par une autre stratégie qui l'est encore plus, et qui nous sera résumée dans les deux dernières minutes du film.

Lire la suite...

In The Deep

Article publié le vendredi 19 août 2016 à 22:47

Par :

La peur des requins. La peur de l'eau. La peur panique du noir. La peur du vide. La peur des profondeurs. La peur de l'isolement. La peur de la promiscuité. La peur de l'étouffement. La peur de soi. Ce film est dingue.

Lire la suite...

Hostel

Article publié le vendredi 26 décembre 2014 à 18:41

Par :

Pour qu’un genre reste efficace, il faut qu’il évolue. En terme de cinéma horrifique, Hostel a marqué son époque en poussant les limites, c’est dors et déjà fait. Il est responsable de la prolifération d’un sous-genre aussi douteux que généralement peu respecté, le torture-porn. Mais pour qu’une ribambelle de suiveurs de mauvais goût ridiculise une idée, il faut une idée de base, qui part souvent d’un bon film. En l’occurrence, à ce que j’ai entendu, celui qui serait le « Psychose », ou le « Massacre à la Tro...

Lire la suite...

Instinct de survie - The Shallows

Article publié le lundi 19 septembre 2016 à 23:11

Par :

En voilà une sacrée surprise. Quand on pense aux films avec des requins tueurs, on pense forcément à des nanars. Des films poisseux avec une histoire bidon, une image sale et un requin en carton-pâte fait par des enfants attardés d'une maternelle spécialisée. En voyant l'affiche de celui-ci, on se dit qu'il ne suffit pas d'une fille en bikini, d'une eau turquoise et d'un bout de rocher pour faire un bon film de requin. Et bien si.

Lire la suite...

Ninja Turtles

Article publié le mardi 04 novembre 2014 à 12:09

Par :

Leonardo, Donatello, Michelangelo et Raphael. On les connait tous, et on n'oubliera surement ce bon vieux gros rat de Splinter. On se souvient aussi de Shredder le gros méchant, mais aussi d'April O'Neil la journaliste New-yorkaise qui est la première à découvrir l'existence des tortues. Elle deviendra un peu leur pote. Ça fait longtemps qu'on les avait pas vu traîner, et je pense que ça fera pas de mal de retrouver ses bouffeurs de pizza ! Cowabunga !

Lire la suite...

Les Trois Frères : Le Retour

Article publié le vendredi 25 juillet 2014 à 23:08

Par :

Vous vous souvenez bien sûr du film qui nous avait vraiment fait marrer dans les années... les années où ça nous faisait marrer. Les 3 frères, c'était le genre des comédies cultes qui venaient s'insérer dans notre façon de parler. On reprenait les dialogues, les répliques, on se les envoyait dans la gueule, on les...

Lire la suite...

La Fissure (The Gate)

Article publié le mardi 15 septembre 2015 à 02:18

Par :

Permettez-moi de vous emmener non sans pudeur dans un espace très personnel : mon enfance, ou plutôt la fin de mon enfance (histoire de ne jamais faire regretter à mes voisins de cette époque de ne jamais avoir appelé la DDASS). Voilà ce qui est de mémoire le tout premier film d'horreur que j'ai vu et qui m'a laissé un souvenir intégral. Le film est sorti en 1987 et a dû passer à la télévision un soir sur une chaîne du genre RTL9. En quelle année, je ne m'en souviens pas, mais les aventures de Al, Glen et Terry n...

Lire la suite...

Massacre à la tronçonneuse

Article publié le vendredi 02 janvier 2015 à 23:12

Par :

The film which you are about to see is an account of the tragedy which befell a group of five youths, in particular Sally Hardesty and her invalid brother, Franklin. It is all the more tragic in that they were young. But, had they lived very, very long lives, they could not have expected nor would they have wished to see as much of the mad and macabre as they were to see that day. For them an idyllic summer afternoon drive bec...

Lire la suite...

Timbuktu

Article publié le jeudi 05 mars 2015 à 22:09

Par :

Passy est vraiment un quartier curieux. Il reste un seul cinéma dans le 16ème et ils sont pas foutus d'accepter les cartes illimitées UGC. Le pire, c'est que ce cinéma appartient à un groupe qui en détient 4 autres à Paris où la carte est acceptée. Mais pas à Passy. A Passy vois-tu, on est pas de ce bord-là. A Passy, tu payes tes 11 euros. La salle sera remplie de vieux. Bingo. On reconnait ça aux tâches de pisse éparpillées partout dans la salle. Et ils mettent le son fort parce que les vieux, ils entendent que dalle....

Lire la suite...

Cinquante nuances de Grey

Article publié le lundi 02 mars 2015 à 21:27

Par :

Et oui, il l'a fait ! C'est pas beau ? Je vous avais déjà dit que vous seriez content de me connaître. Bon ceci n'est pas légion, mais je vais sûrement pas me faire beaucoup de copines dans les midinettes et de copains dans les baveux pré-adolescents. Ou alors tout au contraire, je vais créer une communauté où je pourrai mettre toute mon inte...

Lire la suite...

Cabin Fever vol 1

Article publié le vendredi 18 juillet 2014 à 22:34

Par :

Un ami et collègue m'annonce qu'il a visionné un film qui s'appelle Cabin Fever. Hum, ce titre, je l'ai entendu quelque part mais je suis sans certitude. Alors, rusé comme un renard des années 2014, je file vite sur le net pour découvrir avec féerie qu'il s'agit d'une trilogie : lui a vu le numéro 3, moi je décide de faire les choses dans l'ordre...

Lire la suite...

Warm Bodies

Article publié le samedi 27 juin 2015 à 18:41

Par :

Aujourd’hui dans Toute une Histoire avec Sophie Davan, notre sujet : 'Depuis que je suis un zombie, je galère un peu avec les filles mais ça va changer'.  Un témoignage poignant qui montre que François Valéry n’avais rien compris à l’amour.

Lire la suite...

La prochaine fois je viserai le coeur

Article publié le samedi 22 novembre 2014 à 14:30

Par :

Inspiré de l'affaire Alain Lamare, on va nous raconter l'histoire d'un gendarme français surnommé le tueur de l'Oise, qui tue et agresse des auto-stoppeuses. Rien de tel pour finir une semaine quasiment extraterrestre qu'un bon film noir pour faire une coupure avec l'arrivée du week-end.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.