Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Films

- Lucy -

Article rédigé par Culturemania le 06/10/2014 à 22:33

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Alors voilà. J'en avais entendu des vertes et des pas mûres. Besson est passé sur les plateaux TV pour parler de son dernier film. Les journaux TV en ont parlé, et les gens se sont rués au cinoche pour voir sa dernière création. Et puis les critiques sont tombées, abominables, mais en même temps je voyais sur Facebook certains de mes amis en dire du bien. Alors, sans oublier que c'est le même monsieur qui a pondu Léon ou Le cinquième élément, je me suis moi-même rué devant les écrans pour voir son petit dernier. Après toutes ces enchiladas, soyez bien sûr que je ne vais pas mâcher mes mots.

Réalisateur : Luc Besson

Cast : Scarlett Johansson, Morgan Freeman

Nationalité : Française

Tout commence à Taipei par une vulgaire histoire de gangster minable qui doit remettre une valise à un monsieur de la méchante mafia Coréenne. Lucy se fait embarquer là-dedans, et se retrouve avec la mallette menottée au poignée sans savoir ce qu'elle contient. Des papiers qu'ils disaient, des papiers. Elle rentre dans l'hôtel où elle doit faire appeler le récepteur du fameux trésor, monsieur Tcheng ou Tchong, je ne sais plus. Mais évidement, les choses tournent mal, car même à Taiwan on est capable de repérer les trucs louches dans le genre d'une femme qui arrive menottée à une mallette grise. Le gros papa de la mafia arrive avec ses colosses, et, pour une raison qui m'échappe encore, Besson a choisi de mêler les images du film à celle de National Geographic Channel. Oui, car la scène est entrecoupée de vues sur un guépard prenant en chasse des gazelles de Thomson, images probablement tournées au Masaï Mara, je suis incollable. Mais le truc encore plus rigolo, c'est que notre chère Lucy porte un manteau en peau de guépard. Message ? Mhum, qui est le chassé, qui est le chasseur ? Non, je pense qu'il avait simplement envie de nous montrer de la bestiole.
Quand je vous ai dit que tout commençait à Taipei, vous m'avez cru n'est-ce pas ? Et bien vous n'aurez pas dû. Car si pour Denise (euh, Lucy ?), tout commence effectivement à Taipei, ce n'est pas le cas pour le spectateur. Pour nous, tout commence avec Lucy, le fossile retrouvé à l'origine de notre espèce. Et puis vient la question majeure : La vie nous a été donné il y a un milliard d'années, qu'est qu'on en a fait ? S'en suit alors une palette immonde du monde dans lequel nous vivons, un genre de passage à la Yann-Arthus Bertrand qui fout le bourdon. Et c'est là que tout commence à Taipei.

preview

Le décor est posé. Lucy se retrouve dans une suite de l’hôtel avec les méchants coréen. Leur but : lui foutre dans le bide de la drogue, le fameux CPH4 que tout le monde connaît, puis lui faire passer la frontière et propager ainsi la drogue. Le truc cool, c'est que d'autres otages comme elle auront la même mission, mais dans d'autres pays. Pour elle, ce sera la France et sa plus grande prostituée : Paris. Mais alors jusque-là, à part le coup des gazelles de Thomson, je trouve ça plutôt pas mal, dans la veine de Nikita ou de Léon. Et en plus, Morgan Freeman fait son entrée avec un sujet passionnant : les capacités de notre cerveau ! Quel beau sujet ! Franchement, je ne vois pas comment on pourrait faire un mauvais film sur un sujet aussi palpitant ! Attend, Lucky Luke va te montrer que c'est possible. Action.

C'est donc là que ça commence à merder. Alors pas quoi commencer ? Pour faire cours, Lucy se retrouve avec de la drogue propagée dans son corps et arrive à s'échapper. Sauf que ses capacités de combat ont augmenté, un peu comme un San Goku qui passerait au niveau Saiyen 2. Mais le malaise s'installe vraiment sur la table d'opération. Elle braque un chirurgien pour lui faire enlever le reste du sachet de la drogue coincé dans son corps, et en profite pour passer un coup de fil à sa maman. Pour lui dire quoi vous me direz ? Eh bien pour lui dire qu'elle ressent l'espace, l'air, les vibrations, le monde. Elle sent la gravité terrestre, la rotation de la Terre, le sang dans ses veines, le sang de son cerveau, les moindres recoins de sa mémoire. Elle ressent aussi, et surtout, le fluide. Je me souvient du goût de ton lait dans ma bouche, de ton ventre, du liquide. Bon. Là, je suis très mal à l'aise pour elle. Un peu comme quand on va voir une mauvaise pièce de théâtre et qu'il nous tarde pour les acteurs que le calvaire se termine vite. Tu parles d'une charge. Et c'est irrattrapable, car ça n'en finira pas de connerie. Au point où je me suis demandé si ce n'était pas des hallucinations due à un trop grand nombre d'enchiladas prises au repas du soir. "Les bruits sont une musique dont je saisis les sens. Comme les fluides". Si si, elle dit vraiment ça. Est-ce que tout ça a un sens ? Oh mon Dieu, donnez-moi du répit.

preview

Petit moment de grâce, de grâce musicale, avec le Requiem de Mozart. Une pensée à The Big Lebowski me permet de m'évader et de confirmer que les enchiladas du soir n'y sont pour rien. D'ailleurs, ne dit-on pas : Enchilada du soir, espoir ? Mais la suite va me faire perdre complètement les pédales. Lucy vient de lire tous les travaux de Morgan Freeman, qui est un genre de chercheur universitaire. Elle lui passe un anodin coup de fil, jusqu'au moment où elle va prendre le contrôle de la télévision du pauvre homme. Elle va aussi faire clignoter ses lampes et son portable pour lui prouver qu'elle est la plus forte. Elle a atteint les 28 % de capacité de son cerveaux, et les obstacles à l'absurde tombent comme des mouches. Elle regarde un arbre, et voit le fluide de vie qui le parcours. On se croirait dans Avatar, mais où sont les Na'vy ? Elle en rajoute en disant qu'elle contrôle l'électricité. C'est incroyable, va dire ça à EDF. Et tout ça sans peur, ni douleur, ni désir. Crise d'hilarité lorsque Lucy évoque la physique quantique, les mathématiques appliqués, mais sans aucun raison ni aucune suite. Luc voulait simplement que les mots "quantique" et "mathématique" soient dans son script. Un peu comme les gazelles de Thomson, comme quoi on y reviendra toujours à ces bestioles. Lucy traverse le temps. Voilà encore autre chose. Concept fabuleux que le temps, et que l’existence de toute chose soit régie par lui. Mais s'il sert des causes nobles dans Retour vers le Futur, ici, il n'a encore une fois aucune suite, aucun lien avec le scénario. Il est simplement évoqué, et hop, on passe à autre chose, mais une chose qui claque de préférence hein !

preview

Lucy voit tout. Elle voit le crayon posé à coté du flic à qui elle téléphone. Elle voit que son ami doit faire un régime sinon elle va mourir. Elle entend les coréens parler. Elle fait peur aux chiens loup avec ses gros yeux. Un genre de Chuck Norris, mais pas drôle du tout. Et quel est le but de tout ça ????? Mais où est le rapport Donny ? Où est le RAPPORT ???? Mais au fait, on a pas encore eut de course poursuite en voiture ! Alors ferme les yeux, attention, trois, deux, un …. la voilà ! Course poursuite dans Paris, merveilleux. Sauf lorsqu'on se rend compte que Lucy passe par la place d'Aligre pour aller du Louvre à l’hôpital du Val de Grace. En vélib, moi j'te le fais en 10 minutes. Pour situer, c'est comme si elle passait par Nantes pour aller de Bordeaux à Toulouse. Alors, elle se la pète mais j'la nique en Vélib.

Bon, je vous épargne la suite, mais Leelou (ah non, Lucy) continue de voir ses capacités cérébrales augmenter, et le grotesque du film avec. J'ose même pas vous parler de la suite, voire de la fin, car je pense que ceux qui n'ont pas vu le film ne me croiront pas. Mais si, allé, je craque, parce que vous me connaissez un peu maintenant, et que je ne rate jamais une occasion de me payer la tête de quelqu'un. Loulou se retrouve donc sur sa chaise de bureau Ikea à voyager dans le temps. (Je l'ai appelé Loulou, mais je sais bien que c'est Leelou). Car elle maîtrise le temps maintenant. Yoda, accroche-toi. Et toi aussi accroche-toi, tu vas voir ce que tu vas voir. Elle avance et recule dans le temps avec le même geste que l'on a sur un I-Pad pour faire défiler les photos. Elle va donc à New-York, ne me demandez pas pourquoi. Elle revient dans le temps. Encore et encore, toujours un peu plus vite. La ville disparaît, elle se retrouve face à des Indiens en culotte, puis face à du magma, et enfin face à des dinosaures. Non ??? Si si. Elle disparaît, va toucher le bout de l'index de Lucy, le singe qui pue, puis bricole avec du fluide, grimpe à 99 % du cerveau utilisé, fait rabouler toute la galaxie en elle, et disparaît dans une clef USB, laissant un Coréen fou de rage.
Ça calme hein ? Doliprane 1000. Rideau.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Vivement la suite alors ? ;)

Ecrit par Vincent le mardi 07 octobre 2014 à 09:02

ah ah, j'espère, histoire de voir jusqu'où il est prêt à aller !

Ecrit par Esteban le mardi 07 octobre 2014 à 11:06

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

2.450.784 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

The Wolfpack

Article publié le samedi 16 janvier 2016 à 22:06

Par : Culturemania

cover
views
2955
likes
10
comments

Encore une découverte assez incroyable. C'est un documentaire qui raconte l'histoire improbable des six frères de la famille Angulo vivant à New-York dans l'espoir de s'envoler un jour pour la Scandinavie. Leur particularité ? Les garçons Bhagavan, Govinda, Narayana, Glenn, Eddie et Mukund et leur sœur ne sont jamais sortis de chez eux.

Lire la suite...

Hostel

Article publié le vendredi 26 décembre 2014 à 18:41

Par : Sowilo

cover
views
7540
likes
1
comments

Pour qu’un genre reste efficace, il faut qu’il évolue. En terme de cinéma horrifique, Hostel a marqué son époque en poussant les limites, c’est dors et déjà fait. Il est responsable de la prolifération d’un sous-genre aussi douteux que généralement peu respecté, le torture-porn. Mais pour qu’une rib...

Lire la suite...

Hostel

Article publié le vendredi 26 décembre 2014 à 18:41

Par : Sowilo

cover
views
7540
likes
1
comments

Pour qu’un genre reste efficace, il faut qu’il évolue. En terme de cinéma horrifique, Hostel a marqué son époque en poussant les limites, c’est dors et déjà fait. Il est responsable de la prolifération d’un sous-genre aussi douteux que généralement peu respecté, le torture-porn. Mais pour qu’une ribambelle de suiveu...

Lire la suite...

The descent

Article publié le dimanche 21 décembre 2014 à 11:39

Par : Sowilo

cover
views
4693
likes
0
comments

Quand on vient se fourrer dans le film de genre, on colle automatiquement à certains codes, à des principes récurrents qui nous font automatiquement ressembler à la concurrence. Et quand la concurrence est plutôt foisonnante, dur de se faire une place. Pourtant, The Descent, pour moi, au milieu des survivals de tous poils, arrive largement à sortir du lot, et reste comme...

Lire la suite...

Shaun le mouton

Article publié le dimanche 28 juin 2015 à 10:00

Par : Culturemania

cover
views
8652
likes
4
comments

On imagine ça dans la petite campagne anglaise. Une vieille ferme, la même que celle des petits épisodes bien connus. Tous les matins, le coq s'égosille, les araignées se font chier, le fermier pète au lit, les moutons essaient de se peigner avant de supporter la gouttière du plombier de ce même fermier et Bitzer se prend la porte en pleine tronche. Maintenant que tout le monde est prêt, c'est l'heure de la tonte des moutons. Quel diable ce fermier, surtout du point de vue d'un mouton. ...

Lire la suite...

Un singe en hiver

Article publié le samedi 21 juin 2014 à 00:58

Par : Culturemania

cover
views
5765
likes
4
comments

Juin 44, la guerre est sur le point de se terminer, et à Tigreville en Normandie, une chose invraisemblable va se produire. Hitler va passer dire coucou ? Non, mais Albert Quentin, patron de la Stella, va promettre à sa femme Suzanne, que si leur auberge résiste aux bombardements, il ne boira plus une seule goutte d'alcool. Pari tenu ?

Lire la suite...

Mister Babadook

Article publié le dimanche 30 novembre 2014 à 21:14

Par : Culturemania

cover
views
5157
likes
2
comments

Un mot un regard ne suffiront pas. Le Babadook jamais ne partira. Si tu es un enfant avisé et que tu sais ouvrir les yeux, tu te feras un ami bien singulier, un ami pour nous deux. Mister Babadook, c'est bien lui, et son livre, le voici. Un sourd grondement puis trois coups, BABABA Dook ! Dook ! Dook ! Tu peux être sûr qu'il est déjà là, ouvre les yeux, tu le verras. Il porte un drôle de chapeau, tu ne le trouves pas rigolo ? S'il vient te voir dans ta chambre, tu trembleras dans le noir. ...

Lire la suite...

Blair Witch 2016

Article publié le dimanche 29 janvier 2017 à 19:38

Par : Sowilo

cover
views
4595
likes
2
comments

Le Projet Blairwitch, ce fut tout simplement un traumatisme filmique de mon adolescence et l’équivalent pour le camping sauvage de ce que furent Les Dents de la Mer aux baigneurs quelques années plus tôt. Ce Blairwitch là est sensé en être la suite. Je sais, on a déjà parlé de ce film sur ce site, ainsi que de son illustre grand frère. J’ai juste, d’une part, envie de m’attarder sur...

Lire la suite...

I Origins

Article publié le vendredi 19 décembre 2014 à 21:53

Par : Culturemania

cover
views
13450
likes
12
comments

Je vais pas y aller par quatre chemins, je pense que c'est le meilleur film que j'ai vu en 2014. C'est l'histoire de Ian, Sofi, Karen, Kenny mais aussi celle de la famille Dairy qui tient un ferme laitière dans l'Idaho, à trois kilomètres sur la gauche, vous pouvez pas la rater. Maintenant, une petite question : que feriez-vous si une découverte scientifique réfutait vos croyances religieuses ? Je changerai de croyance, avait répondu le Dalaï-lama. Maintenant ceci : que feriez-vous si une expérience spirituelle réfutait vous convictions scientifiques ...

Lire la suite...

Cabin Fever vol 2

Article publié le samedi 19 juillet 2014 à 19:47

Par : Culturemania

cover
views
3914
likes
0
comments

Après le 1, il y a le 2, et après le 2, il y aura le 3. C'est invraisemblable. On va quitter les bois du premier volume pour le bal de fin d'année d'un collège minable des Etats-Unis. Le camion de livraison de l'eau en bouteille arrive, les victimes sont en place, que la fête minable commence.

Lire la suite...

Vaiana, la Légende du bout du monde

Article publié le vendredi 17 février 2017 à 19:34

Par : Nana Scleurnk

cover
views
7990
likes
8
comments

Oui, je sais, je sais, j’suis en retard… Il paraît même que c’était le Disney de noël. Mais il se trouve que je viens tout juste d’aller le voir au ciné, accompagnée de Poulette qui a maintenant 10 ans, et qu’on s’est régalée toutes les deux… Il fallait donc que j’écrive un petit quelque chose ! Et puis, il a tellement de succès que je crois qu’il va rester dans les salles pendant quelque temps encore, si le cœur vous en dit…

Lire la suite...

Ed Gein

Article publié le samedi 30 juillet 2016 à 19:55

Par : Culturemania

cover
views
3955
likes
0
comments

Prenez un monstre et faites-en une horrible histoire. Puis faites-en des cauchemars pendant une génération. Prenez un détraqué évadé de l'asile et faites-en une légende qui sera racontée par les campeurs autour du feu. Prenez une créature maléfique, une sorcière, un loup-garou, un démon, un vampire ou Satan en personne et vous aurez une histoire d'horreur. Mais là où tout bascule, c'est ici : prenez votre voisin et faites-en une histoire d'horreur. Prenez votre client habituel et faites-en des cauchemars. Prenez votre meilleur ami et découvrez son sous-sol rempli de cadavres s...

Lire la suite...

Desierto

Article publié le samedi 05 novembre 2016 à 10:26

Par : Culturemania

cover
views
2851
likes
2
comments

J-Trump ! Dans quelques jours, nous saurons si le prochain président du monde sera Trump ou Clinton, c'est à dire un milliardaire mégalo ou une menteuse garante du plus grand panier à serpents au monde. Mais pourquoi je parle de ces deux-là ? Et bien parce que j'ai trouvé le film préféré de l'un des deux. Ça s'appelle Desierto, et c'est l'histoire d'un mec qui a pour seul ami un bon vieux rifle et un bon vieux chien. Ceci dit, c'est peut-être le film préféré des deux candidats.

Lire la suite...

Godzilla

Article publié le dimanche 09 novembre 2014 à 11:43

Par : Culturemania

cover
views
4025
likes
0
comments

On se souvient tous de la version de 1998 avec le vieillard dans son lit d’hôpital disant d'une voix de terreur : 'Goudzilla, Goudzilla'. On se souvient aussi de Jean Reno bouffant son chewing-gum mais surtout, on se souvient de cette super bestiole aussi radioactive que charismatique. On frémissait et on s'accrochait en voyant ...

Lire la suite...

Dragon

Article publié le mercredi 02 juillet 2014 à 07:48

Par : Culturemania

cover
views
4328
likes
2
comments

Mais si, regarde le premier, comme ça on pourra aller voir le deuxième qui sort au cinéma et on pourra râler contre ces bouffeurs de pop corn immondes où sur les mioches de la rangée de derrière qui foutent des coups de pied dans nos sièges ! Argument imparable. C'est donc dans un soucis de respecter la tradition bien française du râleur implacable que j'ai regardé le premier volet de Dragon des studios Dreamworks. Titre un peu plus explicite en Anglais : How to Train a Dragon.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.