Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Romans

- La Servante écarlate -

Article rédigé par Nana Scleurnk le 25/11/2016 à 10:51

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Defred fait partie des Servantes écarlates de la République de Gilead. Elle nous conte son histoire à travers les pages de ce roman, tantôt se remémorant son passé, tantôt décrivant ce présent sombre et écrasant. D’ailleurs, Defred n’est pas son vrai prénom. On le lui a donné le jour où elle est arrivée chez son commandant. Elle lui appartient jusqu’à ce qu’elle lui offre un enfant. Si elle ne réussit pas sa mission, elle sera déclarée non-femme, et dieu seul sait ce qui lui arrivera…

Auteur : Margaret Atwood

Editions : Robert Laffont

Récompenses : Prix Arthur C.Clarke en 1985

Le roman se déroule dans un futur proche, voire très proche, aux Etats-Unis, dans la République totalitaire de Gilead. L’un des principaux problèmes de cette époque, c’est l’infertilité croissante causée sans doute par la pollution et les déchets radio-actifs. Les naissances se font de plus en plus rares, et lorsqu’elles adviennent, beaucoup d’enfants ne sont pas viables. Pour palier ce phénomène, les femmes déclarées fertiles (celles ayant déjà eu des enfants avant la mise en place du régime politique) sont réquisitionnées et endoctrinées pour servir de réceptacle, de machine à enfanter. Ce sont les Servantes, dont Defred fait partie.

Notre fonction est la reproduction : nous ne sommes pas des concubines, des geishas ni des courtisanes. Au contraire : tout a été fait pour nous éliminer de ces catégories. Rien en nous ne doit séduire, aucune latitude n’est autorisée pour que fleurissent des désirs secrets, nulle faveur particulière ne doit être extorquée par des cajoleries, ni de part ni d’autre ; l’amour ne doit trouver aucune prise. Nous sommes des utérus à deux pattes, un point c’est tout : vases sacrés, calices ambulants.

Il faut savoir qu’à Gilead, la société est très fragmentée. Il y a les Servantes, oui, mais il y a aussi les Marthas, femmes de ménage, de maison, femmes à tout faire. Il y a les Épouses, mariées aux Commandants, qui dirigent la maison et y font la loi. Et puis, il y a les Ecofemmes, mariées elles aux hommes moins puissants. Les non-femmes, celles qui sont infertiles ou traîtresses à la République sont envoyées aux colonies, pour trier les déchets radio-actifs ou dans le meilleur des cas, ramasser du coton ou des légumes. Pour le sexe opposé, les Commandants sont les hommes importants, d’influence, les riches. Mais il y a aussi les militaires, entre autres, qui œuvrent dans l’armée avant de se voir attribuer une Ecofemme. Et les traîtres ont un destin funeste.
Bien sûr, les libertés n’existent plus à Gilead. Les Yeux sont partout, ils observent tout, ils savent tout. Chacun doit suivre son rôle quotidien à la lettre, sous peine de voir arriver la camionnette noire qui les emmènera on ne sait où, pour leur faire subir on ne sait quel supplice.
Et là-dedans, Defred nous raconte son histoire, son passé, son présent, ses espoirs cassés, son amour perdu, l’enfant qu’on lui a enlevé, sa condition, sa soumission.

Pas un pissenlit en vue ici, les pelouses sont soigneusement épilées. J'ai la nostalgie d'un pissenlit, un seul, poussé au hasard, dans son insolence d'ordure, difficile à éliminer et perpétuellement jaune comme le soleil. Gai et plébéien et brillant pareillement pour tous. Nous en faisions des bagues, et des couronnes et des colliers, nous tachant les doigts de son lait amer. Ou j'en tenais un sous son menton : "Est-ce que tu aimes le beurre?"

Au départ, le roman est assez contemplatif, mais le rythme s’accélère à mesure que les pages se tournent, et nous laisse finalement sur une fin qui nous faire dire « encore, crévindious, encore ! ».

Vous l’aurez compris, cette histoire est une belle dystopie. Elle est souvent considérée comme une « dystopie féministe » par rapport à la condition des femmes tout au long du bouquin. L’auteure ne trouve pas ce terme vraiment approprié, car les hommes n’ont pas beaucoup plus de droits que les femmes, et que la structure sociétale reste en fait pyramidale : les plus puissants des deux sexes en haut, puis différentes catégories de personnes de moins en moins puissantes jusqu’en bas de l’échelle où se trouvent les hommes militaires, célibataires. Les Servantes quant à elles sont dans une caste bien particulière et assez haut-placée. Elles sont intouchables, car très précieuses.

Ce qui est génial dans le système de Gilead, c’est que rien n’est inventé ! Tout le fonctionnement et l’organisation décrits là ont déjà été instaurés, ici ou ailleurs, à notre époque ou à une autre… Margaret Atwood a effectivement pris le parti de ne rien inclure que l’humanité n’avait pas déjà fait. Cela va des tenues propres à chaque catégorie sociale (ici le rouge pour les Servantes, le bleu pour les Épouses, le vert pour les Marthas,etc), à la pendaison collective, l’interdiction de la lecture, les enfants volés, la soumission, la surveillance… On pioche un peu dans la doctrine de l’Église, dans les différentes dictatures qui ont eu lieu, la seconde guerre mondiale, les milices, et autres… On mélange le tout habilement, et on se retrouve à Gilead. Incroyable ! Une société basée sur un idéalisme, incorporé à un système d’élévation de la société par des valeurs morales affiliées à une sorte de religion. Bingo. Et nom d’une pipe, ça fait peur !

Penser peut nuire à nos chances, et j'ai l'intention de durer.

Évidemment, on sent que ce roman dénonce. Le totalitarisme, bien sûr, le traitement des humains, des femmes en particulier, la religion et ses croyances bizarroïdes… Mais la forme du texte semble aussi nous mettre en garde. Contre le le poids écrasant, l’engrenage du système. Contre nous-même, notre propre soumission. C’est comme si le livre nous glissait à l’oreille « Et toi, que ferais-tu ? Que fais-tu ? Qu’attends-tu ? »
Mais surtout, je pense que ce livre est comme un hymne à la liberté… Avec ce refrain qui résonne au fil des pages :

Nolite te salopardes exterminorum.
preview
Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Trop bien ce roman !! Atwood est aussi l'auteure du "Dernier homme" qui a été adapté au cinéma sous le nom "les fils de l'homme", aussi un excellent film !

Ecrit par Sam le mercredi 30 novembre 2016 à 20:57

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

2.505.225 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

La saga Waterfire : Deep Blue

Article publié le samedi 06 décembre 2014 à 20:00

Par : Unpleindemotions

cover
views
4704
likes
0
comments

Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la ...

Lire la suite...

Cujo

Article publié le dimanche 27 juillet 2014 à 20:29

Par : Culturemania

cover
views
3575
likes
1
comments

Je devais avoir une petit dizaine d'années et avec les copains, on avait l'habitude de prendre les vélos et de grimper sur la colline pour rejoindre le très respecté terrain de cross. C'était une sorte de circuit avec des bosses, des double-bosses, des descentes et bien sûr, l'infernale remontée. Super donc. Sauf que pour s'y rendre, il fallait grimper, encore et encore, à travers les maisons du quartier. Et venait le moment où il fallait passer devant la maison du chien-loup, une espèce de monstre qui selon la légende vivait derrière ce mur de sapinettes. Sauf qu'une apr...

Lire la suite...

Vers le bleu

Article publié le mardi 14 octobre 2014 à 15:15

Par : Tartinneauxpommes

cover
views
3486
likes
1
comments

J'ai reçu ce livre par le biais de Juliette des éditions Sarbacane que je remercie de tout cœur de me faire confiance et de m'avoir envoyé un livre aussi beau. Je vous laisse avec le résumé très prenant : Coincée dans une caravane entre une mère irresponsable et une petite sœur farfelue, Nel, 18 ans, voudrait fuir sa vie trop étroite. Partir loin, juste après l'élection de la Mini-Miss...

Lire la suite...

Fangirl

Article publié le samedi 09 août 2014 à 09:12

Par : Tartinneauxpommes

cover
views
3983
likes
1
comments

Cath est fan de la série Simon Snow, comme le reste du monde. Sauf qu'elle ne se contente pas d'endosser le costume de son héros favoris à chaque avant-première, elle va jusqu'à écrire la suite des aventures du jeune mage, et publie ses histoires sur un site où sa fanfiction est suivie par des milliers de lecteurs. Tout bascule le jour où Wren, sa sœur jumelle, qui partage sa passion depuis touj...

Lire la suite...

Joyland

Article publié le lundi 04 avril 2016 à 19:11

Par : Culturemania

cover
views
3076
likes
2
comments

On a tous traîné notre bosse dans les fêtes foraines. Et là je ne parle pas de ces immenses et immondes parcs à thèmes. Je parle des fêtes foraines. On y a tous traîné. On a tous pris notre première chenille infernale, on s'est tous cassé la gueule dans les roues du palais du rire, on a tous failli vomir sur ces bolides qui nous remuent...

Lire la suite...

À perdre la raison

Article publié le vendredi 07 août 2015 à 13:21

Par : seb

cover
views
3100
likes
1
comments

Les questions s'enchaînent, les récompenses aussi. Les prix font tourner la tête, jusqu'à atteindre des sommets vertigineux de volupté. Postérité et plaisirs insoupçonnés sont à la clé. Mais un seul faux pas et c'est la descente aux enfers ! Prenez à ne pas perdre la raison. Fantastiques Nouvelles, frissonnez de plaisir et d'horreur avec ce nouvel opus. Une nouvelle parution chaque semaine - 15 à 25 minutes de lecture.

Lire la suite...

Antigone

Article publié le vendredi 06 janvier 2017 à 21:31

Par : Culturemania

cover
views
3743
likes
2
comments

Jusqu'à mes 18 ans, j'ai détesté la lecture. J'accuse directement l'école qui n'a pas su me faire découvrir la richesse les livres et de leur diversité. Tant de bouquins poussiéreux nous ont été présentés. Tantôt des romans autobiographiques à vomir, tantôt des pièces de théâtre qui n'avaient aucune chance d'intéresser les ados que nous étions. Et puis, si je sais que je ne rouvrirai jamais les Confessions de Rousseau, il y a ...

Lire la suite...

Nuit noire, Etoiles mortes

Article publié le vendredi 13 mars 2015 à 17:02

Par : Culturemania

cover
views
3739
likes
0
comments

Ah ça faisait longtemps ! Trop longtemps. Et oui, je ne viens par ici parler de toutes mes lectures en temps et en heure, mais je savais que je ne pouvais pas passer un Stephen King. Surtout celui-ci, qui est souvent assez jouissif. C'est un recueil de nouvelles, alors soyons les bienvenus dans ces quelques histoires à lire sous les draps avec sa petite lampe torche en fin de vie.

Lire la suite...

Cujo

Article publié le dimanche 27 juillet 2014 à 20:29

Par : Culturemania

cover
views
3575
likes
1
comments

Je devais avoir une petit dizaine d'années et avec les copains, on avait l'habitude de prendre les vélos et de grimper sur la colline pour rejoindre le très respecté terrain de cross. C'était une sorte de circuit avec des bosses, des double-bosses, des descentes et bien sûr, l'infernale remontée....

Lire la suite...

Dead Zone

Article publié le jeudi 14 juillet 2016 à 12:54

Par : Culturemania

cover
views
2869
likes
1
comments

Encore lui. Cet homme n'en finira jamais de nous faire nous planquer sous les draps. Je parle bien sûr de Stephen King. Trop longues ont été les semaines sans parler de lui. Lire un de ses bouquins lui laisse le temps d'en écrire un nouveau. J'ai encore du retard, et je n'ai toujours pas lu Docteur Sleep, c'est dire s'il me devance. Trêve de bla bla car il est grand temps de parler de John Smith et de son don de seconde vue depuis qu'il s'est fracassé contre les quatre-vingts kilos d'un joueur ...

Lire la suite...

Une bouche sans personne

Article publié le samedi 17 septembre 2016 à 21:46

Par : Culturemania

cover
views
2914
likes
1
comments

Un conte. Ça fait cinq minutes que je me torture pour trouver le bon mot et finalement, je n'en trouve pas d'autre. Ce bouquin est un conte de 250 pages. Avant de l'ouvrir, sans avoir aucune idée de quoi ça allait parler, j'ai essayé de deviner en regardant uniquement cette couverture bleu bizarre. J'ai pensé de suite à la cotte de maille de Gimli et puis ensuite à mes tringles ...

Lire la suite...

Cent ans de solitude

Article publié le samedi 23 juillet 2016 à 11:47

Par : Culturemania

cover
views
3628
likes
6
comments

Cela fait très longtemps que je veux parler de ce bouquin sans vraiment savoir comment m'y prendre, je ne vais sûrement pas y arriver correctement mais je tente le coup, d'autant que ma lecture de Cent ans de solitude commence à dater. Mais l'essentiel est toujours le même : essayer de vous donner envie de le lire si ce n'est déjà fait. Car il fait partie des bouquins qui ne sont pas de simples histoires qu'on oublie lorsqu'on en lit une autre. Cent ans de Solitude est un récit colossal, complet, poétique, pas évident et qui demande du temps. Mais comme je le di...

Lire la suite...

L'envers du décor

Article publié le mercredi 15 juillet 2015 à 22:17

Par : seb

cover
views
3276
likes
0
comments

Une femme sans histoires va vivre la pire journée de sa vie, celle de l'annonce de sa mort imminente. Sans son don lui permettant de voir l'envers du décor, elle ne se serait pas retrouvée séquestrée. Un gros pervers à moitié nu ne serait pas allongé sur elle en ce moment. Fantastiques Nouvelles, découvrez ce nouvel opus sans artifices. Une nouvelle parution chaque semaine - 15 minutes de lecture.

Lire la suite...

Waylander

Article publié le mardi 03 juin 2014 à 17:09

Par : manu_wit

cover
views
3280
likes
0
comments

Voici une série de trois tomes que j'ai beaucoup apprécié. David GEMMELL nous plonge dans une histoire mélangeant moyen-âge et fantastique. Dakeyras, simple fermier, verra sa vie changée après le massacre de toute sa famille. Pour se venger, il pourchassera les agresseurs et noircira son âme jusqu'à devenir lui-même un assassin du nom de Waylander.

Lire la suite...

Grain de sable

Article publié le samedi 25 juillet 2015 à 00:23

Par : seb

cover
views
3223
likes
0
comments

D'étranges créatures se volatilisent toutes les nuits. Le mystère suscite l'intérêt de Pierre qui va découvrir l'origine des disparitions et vivre une nuit d'horreur. Malheureusement pour lui, celle-ci n'est que le début de son cauchemar. Peut-être aurait-il mieux valu ne pas se réveiller. Fantastiques Nouvelles, découvrez ce nouvel opus rafraîchissant. Une nouvelle parution chaque semaine - 15 à 25 minutes de lecture.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.