Accueil
Espace redaction
S'inscrire
Nous contacter
Les auteurs
A propos
Un article au hasard

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Romans

- Mort aux Cons -

Article rédigé par Nana Scleurnk le 31/08/2017 à 11:43

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
  • Auteur : Carl Aderhold
  • Editeur : Hachette Littérature
Comme le dit le célèbre adage (ou bien Pierre Perret…) « On est toujours le con de quelqu’un ». Une amie à moi rajouterait qu’il y a quand même des cons universels. Et qui n’a pas un jour, sous le coup de la colère ou d’une extrême et inquiétante lucidité, souhaité la mort à un con ? Et bien le héros de ce livre a décidé de s’y atteler.

Mort aux cons ! Ce titre résonne comme un hymne ! Ahah ! Si seulement les cons ne passaient plus leur temps à gâcher le nôtre ! Imaginez une vie sans con… Quel soulagement cela serait. Vraiment, cela serait plaisant ! Et bien c’est plus ou moins ce que notre héros se fait comme réflexion, au détour d’une énième soirée de glandouille devant la télé. Il lui en faudra peu pour basculer du côté philanthropique de la chose et se donner la mission d’éliminer les cons pour le bien-être des autres. Mais après quelques funestes rencontres, il lui paraît évident qu’il va falloir statuer sur le con. Qu’est-ce qu’un con, objectivement parlant ? Non parce que si on n'écoute que son instinct, n’importe qui peut être vu comme un con. A ce rythme-là, il ne restera plus grand monde dans les environs. Et puis comment être sûr ? Ne pas se tromper, ne pas regretter ? Il faut trouver une définition, évidemment. Une définition claire, nette, précise, objective, que nul ne puisse remettre en question.

Étant donné que les cons sont partout, d'une part, et qu'ils régissent le monde, d'autre part, il n'y a aucune raison de supposer qu'il n'en a pas toujours été ainsi depuis que l'homme vit en groupe. On pourrait même, sans grand risque d'erreur, formuler l'hypothèse que la connerie augmente à mesure que la population croît. Autrement dit, l'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de la lutte contre les cons.

Entre humour noir, cynisme et un mélange de presque-philosophie et de presque-psychologie, Mort aux cons est un bouquin qui m’a fait passer de bons moments de lecture. Grâce à l’écriture fluide de Carl Aderhold, on suit sans prise de tête les élucubrations et les aventures de ce serial-killer qui vrille totalement à la quête de sa vérité. Faut avouer qu’on retrouve tous des personnes que l’on connaît ou que l’on a connu dans ses victimes, ce qui peut nous amener facilement à s’identifier un petit peu à lui. (Je dis un petit peu, pour pas trop passer pour une psychopathe quand même...)

Il y a des gens qui, par défaut d'imagination, s'habillent et se comportent comme des clichés, des gens dont l'énergie est tendue vers ce qu'ils croient être l'adéquation à leur fonction, qui sont comme des enseignes lumineuses sur lesquelles clignotent ces mots : "je suis con... Je suis con…

Sauver l’humanité en éradiquant la connerie. Vaste programme ! Encore faut-il savoir par quel bout prendre la chose…

Nous commençâmes par ceux qui nous paraissaient évident, enfin sur lesquels il n’y avait pas de débat entre nous : le con joint, qui partage la vie de l’autre et finit par la lui pourrir (en moi-même, je pensai à Christine) ; le con sanguin, qui s’énerve pour un oui ou pour un non, surtout quand son interlocuteur est une femme ou fait trois têtes de moins que lui, car le con sanguin est rarement un con fort (là, je plaçai le beauf de la tour) ; le con fraternel, celui qui vous prend en affection et ne vous lâche plus, gentil mais très vite pesant, toujours prêt à se mettre à pleurer et à vous reprocher votre dureté ; le con disciple, celui qui a trouvé un maître, ne jure que par lui, et n’a de cesse de vous convertir à sa vision (« Fabienne », me dis-je) ; assez proche de ce dernier, le con vecteur, qui propage la rumeur et les on-dit (entraient dans cette catégorie Suzanne et les concierges, mais aussi les cafetiers et parfois les journalistes) ; le con citoyen, qui trie ses ordures avec méticulosité, allant jusqu’à laver ses pots de yaourt avant de les jeter ; le con tracté, très répandu celui-là, qui s’énerve au volant (mon chauffard sur l’autoroute en était l’archétype) ; le con casseur, qui sévit surtout dans les banlieues (le fils du beauf au chien et sa bande)… Nous décidâmes aussi, pour plus de justesse et par souci de précision, d’instaurer des degrés dans leur niveau de connerie, entre celui dont c’est héréditaire (le con génital), celui qui reste égal à lui-même quelle que soit la situation (le con stable), celui qui bat tous les records (le con sidérant ou le con primé), et enfin celui qui est guéri (le con vaincu), ce dont moi-même je doutais fortement, pensant qu’il s’agissait d’un trait de caractère tandis que Marie, lui, penchait pour un état pouvant se révéler passager.

Voilà, voilà, si toi aussi tu pestes souvent contre ce con qui a balancé son mégot de clope par la fenêtre, ce chauffard qui se contre-fout du code de la route et de la sécurité, ce gars qui parle mal à sa femme, ce mec qui n’a que l’argent pour intérêt, cette nana qui pense être le modèle à suivre… Alors ce livre devrait te plaire. Enfin, je crois.

Car tout le monde le sait : le con, lui, ne doute pas.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît !!

Ecrit par Sam le samedi 07 octobre 2017 à 15:17

Poster un commentaire :

Culturemania, c'est:

500 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-nous !

Culturemania, c'est:

1.131.482 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

Autres articles du même genre :

Une bouche sans personne

Article publié le samedi 17 septembre 2016 à 21:46

Par :

Un conte. Ça fait cinq minutes que je me torture pour trouver le bon mot et finalement, je n'en trouve pas d'autre. Ce bouquin est un conte de 250 pages. Avant de l'ouvrir, sans avoir aucune idée de quoi ça allait parler, j'ai essayé de deviner en regardant uniquement cette couverture bleu bizarre. J'ai pensé de suite à la cotte de maille de Gimli et puis ensuite à mes tringles à rideaux. Puis à...

Lire la suite...

La fille du gardien de phare

Article publié le jeudi 26 mars 2015 à 00:02

Par :

Petit polar qui se lit facilement. Voici le début de la description d'Amazon: "Les cloches de l'église de Marstrand appelaient à l'office dominical de dix heures trente, mais on ne les entendait pas sur Hamneskär...". Très dépaysant.

Lire la suite...

Des milliards de tapis de cheveux

Article publié le vendredi 31 octobre 2014 à 11:59

Par :

Savez-vous comment tisser un tapis ? Andreas le sais lui :) Il vous faut un cadre, une trame et des fils ...

Lire la suite...

Dead Zone

Article publié le jeudi 14 juillet 2016 à 12:54

Par :

Encore lui. Cet homme n'en finira jamais de nous faire nous planquer sous les draps. Je parle bien sûr de Stephen King. Trop longues ont été les semaines sans parler de lui. Lire un de ses bouquins lui laisse le temps d'en écrire un nouveau. J'ai encore du retard, et je n'ai toujours pas lu Docteur Sleep, c'est dire s'il me devance. Trêve de bla bla car il est grand temps de parler de John Smith et de son don de seconde vue depuis qu'il s'est fracassé contre les quatre-vingts kilos d'un joueur de hockey maladroit....

Lire la suite...

La colline aux esclaves

Article publié le samedi 11 octobre 2014 à 19:32

Par :

Livre reçu en partenariat et en avant première puisque je fais partie de la bande des Lectrices Charleston 2015. Du coup si le livre vous plait, sachez que sa sortie se fera en Janvier 2015. Je vous laisse avec le résumé : À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Am...

Lire la suite...

Qui es-tu Alaska ?

Article publié le samedi 11 octobre 2014 à 19:43

Par :

Le livre que tout le monde aime sauf moi.. je vous explique ici pourquoi il s'agit d'un flop. Le résumé : La vie de Miles Halter n'a été jusqu'à maintenant qu'une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles....

Lire la suite...

Vers le bleu

Article publié le mardi 14 octobre 2014 à 15:15

Par :

J'ai reçu ce livre par le biais de Juliette des éditions Sarbacane que je remercie de tout cœur de me faire confiance et de m'avoir envoyé un livre aussi beau. Je vous laisse avec le résumé très prenant : Coincée dans une caravane entre une mère irresponsable et une petite sœur farfelue, Nel, 18 ans, voudrait fuir sa vie trop étroite. Partir loin, juste après l'élection de la Mini-Miss Camping à laquelle Noush rêve de participer... Mais rien ne se passera comme prévu, dan...

Lire la suite...

Les Lutins Urbains - Tome 1

Article publié le vendredi 17 octobre 2014 à 22:31

Par :

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n'ont rien perdu de leurs pouvoirs d'agaceries, tracasseries, et espiègleries... Quel est donc ce inconnu qui s'en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l'argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n'est pas un lutin, ça y ressemble bien... Mais voilà le coupable arrêté : c'ét...

Lire la suite...

Dôme

Article publié le samedi 19 avril 2014 à 20:00

Par :

Que se passerait-il pour les habitants d'une petite ville s'ils se retrouvaient soudain coupés du monde extérieur ? Quelles conséquences un isolement soudain aurait sur le schéma social relationnel et à quel moment les règles et tabous existant par les normes de notre société n'auraient alors plus aucune raison d'être ? A quel point les personnalités de chacun se révéleraient et surtout, au bout de combien de temps chacun laisserait voir à l'autre son véritable soi intérieur ?

Lire la suite...

Grain de sable

Article publié le samedi 25 juillet 2015 à 00:23

Par :

D'étranges créatures se volatilisent toutes les nuits. Le mystère suscite l'intérêt de Pierre qui va découvrir l'origine des disparitions et vivre une nuit d'horreur. Malheureusement pour lui, celle-ci n'est que le début de son cauchemar. Peut-être aurait-il mieux valu ne pas se réveiller. Fantastiques Nouvelles, découvrez ce nouvel opus rafraîchissant. Une nouvelle parution chaque semaine - 15 à 25 minutes de lecture.

Lire la suite...

Promenons-nous dans les bois

Article publié le samedi 19 avril 2014 à 13:29

Par :

Si vous aimez la montagne, que vous avez toujours eu envie de traverser les Appalaches, mais que vous êtes trop fainéant pour le faire - et puis bon, c'est beaucoup trop loin de toute façon, pourquoi ne pas le faire en le lisant ? Et quel meilleur auteur choisir lorsque l'on veut voyager sans que cela ressemble à du Lonely Planet imbuvable, tout en profitant d'une sacrée dose d'humour ? Il existe un homme pour ça, qui a traversé quelques pays et qui a eu l'excel...

Lire la suite...

La saga Waterfire : Deep Blue

Article publié le samedi 06 décembre 2014 à 20:00

Par :

Au fin fond de l'océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d'autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s'éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis. Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d'une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions...

Lire la suite...

Chroniques Martiennes

Article publié le vendredi 09 septembre 2016 à 11:40

Par :

L'évocation du voyage sur Mars est quelque chose qui est quasiment devenu commun à notre époque. Mais en 1950, Youri Gagarine n'avait pas encore effectué son premier vol dans l'espace, il faudra attendre 1961 pour ça. Et il faudra attendre Neil Armstrong en 1961 pour voir un homme se poser sur la Lune là où la main de l'homme n'a jamais mis le pied. Mais dès 1950, l'exploration Lunaire était déjà lancée avec l'étude de nombre...

Lire la suite...

Les Contes de Canterbury

Article publié le mercredi 23 mars 2016 à 23:47

Par :

S'il y a une scène de cinéma que je ne suis pas prêt d'oublier, c'est celle de la bibliothèque. Dans le film Seven, l'inspecteur William Somerset joué par Morgan Freeman rentre dans cette mine de connaissances accueilli par les gardiens qui passent leur nuit à jouer au poker. Ne vous y fiez pas, ils savent aussi écouter Bach. On est cultivé chez n...

Lire la suite...

Cujo

Article publié le dimanche 27 juillet 2014 à 20:29

Par :

Je devais avoir une petit dizaine d'années et avec les copains, on avait l'habitude de prendre les vélos et de grimper sur la colline pour rejoindre le très respecté terrain de cross. C'était une sorte de circuit avec des bosses, des double-bosses, des descentes et bien sûr, l'infernale remontée. Super donc. Sauf que pour s'y rendre, il fallait grimper, encore et encore, à travers les maisons du quartier. Et venait le moment où il fallait passer ...

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.