cover

Shining

Article écrit par Bookspassion le mercredi 21 mai 2014 à 10:57
0 personne a aiméAdd Like
Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ?


Titre original : The Shining

Auteur : Stephen King

Ce livre est mon roman favori de tout l’Univers entier, que j’avais déjà lu deux fois. Et vous savez ce qu’on dit, jamais deux sans trois ! Je vous en parle donc au bout de ma troisième lecture et je peux déjà vous dire que j’ai été tout aussi captivée que la première fois ! Une fois de plus, Stephen King m’a emporté dans l’Overlook avec la famille Torrance et encore une fois ce livre m’a angoissé. Oui, ce livre garde sa première place dans mon cœur.

preview

Toutefois, il est vrai que le début peut paraître long. La famille Torrance n’arrive pas tout de suite à l’hôtel et l’angoisse n’arrive pas tout de suite dans le roman. Celle-ci augmente petit à petit, peut-être pas assez vite pour certaines personnes, ce qui est dommage car les dernières pages (pas les toutes dernières, je parle d’au moins une bonne centaine) sont presque insoutenables. L’angoisse est à son comble, tout s’enchaîne et c’est impossible de lâcher le livre. Et là vous me demandez, pourquoi se lancer dans un livre de 571 pages si il n’y a que les cents dernières pages qui sont vraiment très angoissantes ? Parce que Stephen King écrit extrêmement bien, que les autres pages valent tout autant le coup. Le but de ce livre n’est pas d’envoyer le lecteur en thérapie dès les premières pages. C’est une histoire qui monte tout doucement pour finir en apothéose et qui vous laisse au moins une nuit d’insomnie devant vous. De plus, les Torrance ont tous leur personnalité propre et donnent, chacun à leur façon, du relief au roman.

Dans un premier temps, on retrouve bien évidemment le petit Danny Torrance, qui réveille les fantômes de l’hôtel à cause de son don du “Shining”. C’est un petit garçon qui comprend vite ce qu’on lui dit, ce qu’il ressent grâce à ce don particulier. Il a un comportement totalement enfantin (quoi de plus normal puisqu’il a six ans) mais il fait en même temps preuve d’un grand courage et sait affronter ce qui l’attend. Ce petit bonhomme est en permanence épaulé par sa mère, Wendy. Cette femme n’a rien de particulier, elle a vécu des choses difficiles et dû assumer beaucoup de choses mais garde tout de même une certaine faiblesse. C’est, en somme, un personnage qui pourrait passer inaperçu mais son amour pour son fils et sa détermination à le sauver la rende indispensable et très intéressante. Enfin, mon personnage favori est le père, Jack Torrance. C’est un homme torturé, avec un passé houleux et qui en garde de profondes cicatrices. Peu à peu, il va sombrer dans la folie et devenir un des personnages les plus terrifiants que je n’ai jamais rencontré dans la littérature car c’est un homme de tout les jours qui devient petit à petit un monstre contrôlé par une force supérieure et totalement néfaste. C’est en grande partie grâce à lui que ce livre est un coup de cœur à chaque lecture.

Mais bien évidemment, le style de Stephen King a une grande place dans mon cœur aussi (qui l’aurait cru hein). Il prend son temps pour nous décrire la situation, raconter des anecdotes de la vie des personnages mais tout est lié et on pourrait dire parfois “ceci explique cela”. Rien n’est laissé au hasard et c’est ce qui rend ce livre si riche et si intéressant.

Ne vous contentez pas du film !
Article écrit par Bookspassion le mercredi 21 mai 2014 à 10:57

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Inferno

Notre cher professeur anglais de symbologie, Robert Langdon, est de retour dans Inferno. Cette fois-ci, il se retrouve en Italie, à Florence exactement. Alité dans un lit d'hôpital, Robert reprend lentement connaissance en compagnie de Sienna Brooks, la femme médecin a son chevet. L'aventure de ces deux-là ne fait que commencer ! Tous les adeptes de Dan Brown ne seront pas déçus par ce nouvel opus.

cover

Six ans déjà

Jake, professeur à l'université à la carrure de bûcheron, assiste démuni au mariage de son ex petite amie, qui l'a plaqué une semaine plus tôt. Ayant promis de laisser le couple tranquille, il reste pendant 6 ans à enseigner sans jamais l'oublier, jusqu'au jour où il apprend que son mari est décédé.

cover

Chroniques Martiennes

L'évocation du voyage sur Mars est quelque chose qui est quasiment devenu commun à notre époque. Mais en 1950, Youri Gagarine n'avait pas encore effectué son premier vol dans l'espace, il faudra attendre 1961 pour ça. Et il faudra attendre Neil Armstrong en 1961 pour voir un homme se poser sur la Lune là où la main de l'homme n'a jamais mis le pied. Mais dès 1950, l'exploration Lunaire était déjà lancée avec l'étude de nombreux programmes spatiaux dans un cadre de course à celui qui pisse le plus loin entre l'Union Soviétique et les Etats-Unis. J'imagine que c'est tout ça qui a inspiré ce bon vieux Ray.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !